Mon nom de plume est…

… Kalaxia Hura. Je suis le premier enfant d’une famille qui comptera trois garçons. Depuis tout petit j’étais ouvert à tout ce qui pouvait me faire grandir spirituellement en voyant mon grand-père guérir les gens. L’initiation aux notions ésotériques débute tout au début de l’année 1980 : j’ai alors 22 ans.

Transmission de l’onde de guérison

C’est mon Grand-Père paternel, guérisseur-magnétiseur issu d’une lignée ancestrale de guérisseurs, qui me transmets l’onde de guérison. Il diffusait la source de guérison par l’imposition des mains et soignait des personnes venant parfois de très loin.  On en rencontre encore dans les petites villes ou villages de France.

Ouverture vers la Mère-Terre

Pendant cette même période (1980-1990)  je découvre le travail de potier avec mon beau-Père. Je  perçois en travaillant la terre l’essence de la vie, une mère-nourricière qui délivre un amour inépuisable et développe un ancrage à celle-ci, à travers un travail avec les cinq éléments (Terre, Eau, Feu, Air et Ether). Quel plaisir de ressentir la terre dans ses mains, son odeur, sa douceur associée  à l’eau, sa force après sa transformation avec l’eau, l’air et le feu…

L’onde de guérison se développe : commence alors le travail de guérisseur holistique avec “pignon sur rue”.

Découverte des mondes parallèles et début des canalisations

Au début de l’année 1990 je fais ma première sortie fortuite du corps : Du plafond de la chambre j’ai vu mon corps sur le lit… j’ai eu très peur car je croyais que j’étais mort. Entre 1990 et 2000 je découvre des mondes parallèles, des sphères et rencontre les Atlantes.

Un matin pendant mes vacances en Espagne, je me réveille et je prends dans mes mains mon quartz rose étoile à 6 branches, acheté la veille sur un marché local. En contemplant cette merveille je suis soudain aspiré dans un tourbillon de lumière irrésistible d’une vitesse indescriptible, vitesse de la lumière probablement. Je traverse un tunnel noir et très long, au fond j’aperçois une toute petite lumière blanche qui approche à une vitesse hors de commun.  

Et là des êtres m’attendent, ils sont plusieurs. Des êtres avec une tête en forme de circonférence blanche, avec rien dedans, le corps est entièrement recouvert d’une cape. Il y a des accolades, comme si on se connaissait de longue date. Puis un être lève le bras dans une direction haute s’envole et tout le monde le suit, moi y compris. On arrive dans une cité ou sphère avec plein de petites maisons carrées blanches et au milieu de cet endroit il y a un énorme obélisque en cristal. À l’intérieur, je vois un cœur qui bat comme un cœur humain. Un des êtres m’explique alors que son peuple vient régulièrement se ressourcer, soigner ou s’informer auprès de ce cristal géant. La communication entre nous se fait par télépathie. Après un certain temps, que j’ai du mal à définir, le même être me montre la vision d’une petite pyramide en cristal qui se trouve sur ma cheminée. Il me dit que dès mon retour à la surface de la terre, pendant des méditations, je pourrai entrer en contact avec cet obélisque juste en plaçant la pyramide sur mon troisième œil. Peu après cette expérience des explications complémentaires sur ces êtres m’a été dictée en canal.

C’est le début des canalisations.

Peintures et sculptures inspirées
Entre 2000 et 2010 je développe une relation intense avec la Mère-Terre, la grille énergétique entourant la planète et les Cristaux-Maîtres. Je crée des œuvres contemporaines à composante mystique. Mes mains sont guidées, le temps n’existe plus, c’est un moment de grâce, de pur bonheur, comme un voyage d’où on revient avec un souvenir, l’œuvre.
Ces œuvres sont bénies puis encodées et remises dans le monde entier. En canal on m’indique les endroits ayant une fonction spirituelle faisant un lien entre la terre, le monde intra-terrestre et céleste où ces œuvres sont destinées.

 

Une action-mission qui se précise
La grande aventure avec le Seigneur Maitreya débute en 2010, toujours accompagné des Maîtres Atlantes et Lémuriens et de nombreux intervenants célestes et intra-terrestres. On me propose d’écrire des livres. Un matin au réveil une voix d’homme s’exprime dans ma chambre… Je me lève il n’y a personne, cette voix est pourtant là… — Nous voudrions que tu transmettes des offrandes à l’humanité— … pour moi c’était quelque chose d’inconcevable car je n’ai reçu aucune formation dans ce sens et encore moins littéraire… Je ne me sentais pas à la hauteur de ce que l’on me demandait…. — Soit en paix, nous mettrons du monde sur ta route —. Alors on me met une femme sur ma route, Marlice d’Allance. Marlice canalisait depuis de nombreuses années le Seigneur Maitreya et avait édité plusieurs livres. Elle savait déjà qu’une personne devait venir frapper à sa porte pour prendre le relais de son travail.
Une fois devant sa porte après avoir parcouru des centaines de kilomètres avec un message reçu en canal du Maître Atlante Ora sous le bras, j’étais angoissé, et si elle me prend pour un fou ?  La porte s’ouvre… elle me regarde, lit le message que je lui tends et tombe en pleurs dans mes bras… « je vous attendais » …Nous avions un accord d’âmes avant de descendre nous incarner sur terre…
Marlice m’a assisté tout au long de mes premières livres et continue depuis la sphère où elle officie actuellement.

 

Début de l’activité littéraire
En collaboration avec Yves, Gisèle et Jeanine pour le travail de correction des manuscrits, mes livres commencent à voir le jour vers 2010. Aujourd’hui l’équipe est aidée par Monique pour la mise en pages et l’illustration des deux derniers livres.

 

Kalaxia Hura s’ouvre sur le web
Je remercie Daniel pour la construction, Yves et Jeanine pour la relecture et correction des textes et Monique pour l’illustration et mise en page de ce site.